La Convention des Etudiants Européens
Sciences Po

Les Deuxièmes Assises à Rome

Pratiquer l'Europe à Sciences Po

Les Premières Assises à Paris

Présentation | Articles | Students' Proposals | Le Réseau | Espace presse

 

Les prises de position


LA CONVENTION DES ETUDIANTS EUROPEENS
PREND POSITION SUR L'ACTION EXTERIEURE (CONV 685/03)

Persuadés que l'Union européenne doit jouer un rôle plus important sur la scène internationale et certains par ailleurs, à la vue des derniers sondages Eurobaromètre (CONV 712/03), de l'aspiration de la population européenne au renforcement de la politique extérieure et de sécurité commune ;

En référence aux propositions faites par le Praesidium ;


LA CONVENTION DES ETUDIANTS EUROPEENS
RASSEMBLANT 20 UNIVERSITES PARTENAIRES EN EUROPE


1) Souhaite que les étapes régissant la nomination du Ministre des affaires étrangères (en référence à la CONV 724/03, l'art. I-27) soit " inversées " : il sera proposé par le Président de la Commission et confirmé par le Conseil Européen.

2) Propose qu'il ait droit d'initiative prioritaire sur tous les sujets de politique extérieure aussi bien dans ses fonctions de Vice-président de la Commission que de membre du Conseil (en référence à l'art. 29, Partie I, Titre V)


3) Insiste sur le fait que la clause de défense mutuelle doit être élargie (en référence aux articles 30, paragraphe 7, Partie I, Titre V ; X, Partie II, Chapitre Solidarité et 21, Partie II, Titre B). Elle ne devrait pas seulement couvrir les menaces terroristes, qui ne doivent pas figurer en tant que telles dans le traité constitutionnel, mais toute sorte de menace. Chaque pays ayant adopté le traité constitutionnel s'engage à porter assistance, le cas échéant, aux autres pays membres.


4) Suggère que la création d'un Centre européen des hautes études diplomatiques (en référence à la CONV 459/02, p. 6, point 7) apparaisse dans le traité constitutionnel. Cette initiative pourra faire l'objet :
- soit d'un nouvel article dans le Titre sur les institutions de l'Union
- soit d'un nouveau paragraphe ajouté à l'article 29 (Partie I, Titre V).


5) Demande la transformation des ambassades et consulats, que les Etats-membres entretiennent les uns chez les autres, en représentations économiques et culturelles ainsi que la fusion, à terme, des moyens consulaires et diplomatiques dans les pays tiers.

 

Haut de la page

© Sciences Po/IEP de Paris - 2002 - http://conventioneuropeenne.sciences-po.fr
27, rue Saint-Guillaume - 75007 Paris
Contact: Fabien PERRIER, Direction des Affaires Européennes, fabien.perrier@sciences-po.fr