LA CONVENTION EUROPÉENNE A SCIENCES PO
La Convention des Etudiants Européens
Sciences Po

Les Deuxièmes Assises à Rome

Pratiquer l'Europe à Sciences Po

Les Premières Assises à Paris

Présentation | Articles | Students' Proposals | Le Réseau | Espace presse

 

 



Les deuxièmes Assises

> Voir le programme des Secondes Assises (en)

> Lire la contribution finale (en)

> Consulter le site des Secondes Assises

Secondes Assises de la Convention des Etudiants Européens : après Paris, Rome

A l'heure où la construction européenne apparaît de plus en plus incontournable mais toujours plus complexe, l'expansion géographique de son espace s'accompagne d'un approfondissement de l'intégration se ses membres. Les interrogations sur la base idéologique et la forme institutionnelle que doit prendre la construction européenne ont conduit à la création d'une commission chargée d'établir les bases d'une constitution européenne. Aussi la Convention Européenne, présidée par Valéry Giscard d'Estaing doit-elle présenter début juillet les résultats de ses travaux. L'établissement de la Constitution européenne donne lieu à des débats engageant tous les aspects du texte, de son contenu à ses modalités d'entrée en vigueur et à son statut juridique.

L'engagement de Sciences Po, associé à une vingtaine d'autres universités européennes dans cette entreprise, a pris la forme lors du premier semestre de cette année scolaire de l'organisation des Premières Assises de la Convention des Etudiants Européens, qui se sont tenues à Paris du 15 au 18 janvier 2003.

Après la mise en place du réseau d'universités européennes et l'organisation de forums thématiques, le premier groupe du projet collectif " Convention des Etudiants Européens " a assuré l'organisation des 4 jours d'Assises. Outre la maîtrise des difficultés pratiques liées à l'accueil d'environ 250 étudiants européens, les organisateurs ont assuré le bon déroulement des débats en planifiant l'animation des groupes de travail et les interventions de plusieurs personnalités de premier plan au niveau européen. Ces débats ont ensuite donné lieu à la diffusion de publications synthétisant les positions retenues.

En février 2003, un nouveau groupe d'élèves a pris la relève au sein du projet collectif " Convention des Etudiants Européens ", afin de préparer les Secondes Assises qui se sont tenues à Rome les 4, 5 et 6 juillet 2003. Ce groupe a travaillé en partenariat avec la Direction des Affaires Européennes de Sciences Po ainsi qu'avec le réseau des étudiants européens mobilisés lors des premières Assises, qui a pris de l'ampleur et renouvelé ses objectifs. La préparation de ces nouvelles Assises a donné lieu à la rédaction dans un cadre interculturel d'amendements et de propositions alternatives aux travaux de la Convention. Au cours des Assises de Rome, ces contributions ont été soumises aux nombreuses personnalités de la Convention présentes, ainsi qu'aux membres de gouvernements afin qu'ils s'en saisisse dans le cadre de la Conférence Intergouvernementale.

Le groupe du projet " Convention des Etudiants Européens " constitue donc un " think tank " d'étudiants européens aspirant à exercer un dialogue citoyen avec la Convention. Notre projet collectif, associé à l'ensemble du réseau, intervient au rythme des débats de la Convention par l'intermédiaire de Florence Deloche-Gaudez, chargée de mission à la Direction des affaires européennes de Sciences Po. En accord avec le calendrier des thèmes abordés en Assemblée Plénière, notre groupe, après consultation de nos partenaires européens, a déjà pris position en faveur de l'organisation d'un référendum à l'échelle européenne, le jour des élections européennes de juin 2004, qui précéderait l'entrée en vigueur du texte.

Mais l'objectif était surtout de préparer la délégation qui a représenté Sciences Po lors des Assises de Rome, et a proposé une analyse critique des travaux de la Convention. Afin d'arrêter ces prises de position, notre projet collectif a organisé des groupes de travail constitués de 4 à 6 élèves qui se sont concentrés sur six thèmes clés établis après consultation des élèves de Sciences Po : éducation, identité (en particulier la problématique de la définition des frontières de l'Europe), PESC, architecture institutionnelle (précisant l'avenir de la Convention), procédure de ratification de la Convention et Europe sociale.

Afin de rendre nos interventions aussi fidèles que possible aux positions des élèves de Sciences Po, nous avons organisé début juin une grande consultation par Internet sur ce site même et en Péniche, qui est venu compléter et préciser les orientations défendues par les différents groupes de travail lors des Assises de Rome.

 

Haut de la page

© Sciences Po/IEP de Paris - 2002 - http://conventioneuropeenne.sciences-po.fr
27, rue Saint-Guillaume - 75007 Paris
Contact: Fabien PERRIER, Direction des Affaires Européennes, fabien.perrier@sciences-po.fr